Allaitement et nourriture : quels aliments privilégier ?

ALIMENTATION ET ALLAITEMENT : Après 9 mois d’attente anxieuse pour la naissance de votre bébé, après avoir choisi votre plateau de sushi tant convoité, il est temps de vous faire plaisir, oui, même si vous décidez d’allaiter ! Vous avez tellement raison ! Saviez-vous que certains aliments favorisent la lactation ? En ajustant  votre alimentation, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour faire l’expérience de l’allaitement.

Est ce qu’il y a un lien entre l’alimentation et l’allaitement

Après un accouchement, il est courant de se sentir plus ou moins fatiguée. Entre les valses hormonales, les tornades émotionnelles et le fait même de l’accouchement, il est important de bien manger pour aider notre corps à se remettre sur pied. Pendant ces premiers instants, votre bébé a besoin de suffisamment de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments et de protéines. Mais peu importe ce que vous mangez, votre bébé mangera aussi. Différents apports en nutriments entrent dans votre circulation sanguine et donc dans votre lait.

Par conséquent, le fait de promouvoir une alimentation saine variée et équilibrée est essentiel pour fournir à votre enfant tout ce dont il a besoin pour une croissance saine. Pour favoriser la lactation, il est important de bien manger, car cela vous aidera à combattre la fatigue. En effet, ce dernier ne fait pas bon ménage avec l’allaitement : il provoque une baisse de la prolactine, l’hormone qui produit le lait maternel. Cliquez ce lien pour plus d’information.

Quels sont les aliments à ne pas négliger durant l’allaitement ?

Avant de parler spécifiquement de nourriture, le plus important est d’être rassasié. Votre corps est un bon baromètre pour savoir si vous mangez suffisamment. Certaines femmes signalent un plus grand appétit pendant la grossesse, alors ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal. L’hydratation est la clé de l’allaitement : le lait maternel est composé à 80 % d’eau, il est donc important de bien hydrater votre corps et votre lait maternel. Si votre urine est de couleur foncée, cela est généralement dû à un manque d’eau. Feuilles de pissenlit, fenouil, chou, épinard, persil, cresson… il y en a pour tous les goûts ! Les écolos sont experts en apport énergétique, de quoi passer une longue nuit avec votre bébé ! Une mention spéciale est faite à la luzerne et au fenugrec, herbes moins connues mais riches en galactose pour favoriser la lactation.

Lors de l’allaitement, il est important de fournir à votre enfant un apport suffisant en calcium. De toute évidence, le calcium se trouve dans des aliments autres que les produits laitiers. Cependant, ils sont faciles à manger et contiennent d’autres vitamines, comme la vitamine B12, qui sont importantes pour le développement de l’enfant. Si vous êtes intolérant au lactose, ou si vous ne souhaitez pas en consommer, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé femme qui pourra vous guider.

Est-ce qu’il y des aliments qu’il ne faut pas prendre durant l’allaitement ?

La bonne nouvelle : crudités, sushis, sashimis, fromages, saucisses et quoi ne pas manger pendant la grossesse sont de retour ! En revanche, les autres aliments sont à éviter. Évidemment, vous avez envie d’applaudir avec vos proches à l’arrivée de ce nouveau bébé ! Mais privilégiez avant tout le jus. En fait, l’alcool consommé est dans votre sang et donc dans votre lait maternel. Le fait de boire de l’alcool (même avec modération) peut avoir des effets nocifs sur votre enfant.

Après une nuit bien remplie, vous voudrez peut-être prendre une bonne tasse de café… mais la caféine n’est pas nécessairement bonne pour votre enfant. Il peut montrer des signes d’irritabilité et perturber son sommeil. L’apport recommandé en caféine pour les femmes qui allaitent varie selon les pays. Il est préférable de ne pas boire ou de consulter un professionnel. Notez que les sodas contiennent également de la caféine. Notez que les sodas contiennent également de la caféine. Eh bien, ce n’est pas grave si vous mangez occasionnellement des plats cuisinés lorsque la journée est un peu difficile. Ces plats contiennent des graisses transformées et saturées et ils sont souvent trop salés et sucrés.

Cholestérol : comment agit le complément alimentaire « artichaut » ?
Spiruline : bienfaits et vertus sur la santé